• Alignement constructiviste : cuisiner l’animation journal

    Analyse de pratique réalisée  dans le cadre du Mooc Elearn2

    Mon arrière cuisine : les ingrédients et leur provenance

    Depuis plusieurs années je propose un module « Animation Journal » ; il s’adressait à l’origine à des animateurs et des éducateurs, voilà comment il était présenté en 2004 : http://s149815252.onlinehome.fr/journalatelier.com/fiches-pdf/FF3B-formation-animation-journal.pdf

    Je faisais référence à la pédagogie de projet et aux travaux de Marcel Lebrun qui n’avaient pas encore abouti au modèle IMAIP.

    Les grands domaines de contenus du module étaient alors : Conception et Organisation, Recherche d’information, Rédaction, Mise en page et illustration, Informatique.

    J’ai élaboré pour chaque domaine un référentiel sur lequel je m’appuie pour construire mes dispositifs et modules de formation à la communication que j’adapte à des publics et des contextes différents. Ces contenus ont depuis beaucoup évolué.

    canardanim

     Chaud devant : ça sort du four

    Il m’arrive toujours de former un public d’animateurs à l’« Animation Journal », qui va la mettre en œuvre pour ses propres publics. C’était le cas pas plus tard que la semaine dernière, du 20 au 22 novembre, avec les stagiaires du « BPJEPS Personnes Âgées » à l’ITSRA de Clermont-Ferrand. Leur mission sera ensuite d’animer un journal en maison de retraite ou toute autre structure accueillant des personnes âgées.

    À la recherche d’une efficience maximale, j’ai mis en perspective mon dispositif d’une durée de 3 jours avec les apports d’Elearn2, prenant principalement en compte les modèles IMAIP et l’alignement pédagogique. Un point me « chiffonnait » depuis longtemps : la place de la méthodologie de « l’animation journal » et des contenus théoriques rédaction et mise en page.

    Préparation de la recette : les facteurs IMAIP sont mis en évidence en lien avec les contenus et les activités dans  ma grille pédagogique :

    grillepedag

    Comment faire prendre la mayonnaise ?

    Lors de mes dernières interventions ma formule consistait à appliquer les contenus théoriques : rédaction et mise en page d’articles de façon manuscrite et sur ordinateur pendant les 2 premiers jours. Puis sur le 3e jour nous reprenons ces apports pour les adapter au besoin du public spécifique : ici les personnes âgées, quelles animations, quels contenus pour le journal ? Selon les sessions, le niveau des personnes, la production finale peut aboutir à un journal finalisé, des articles ou bien aussi des « Unes ».

    La première activité après le cadrage et les présentations est le « plateau télé » dans lequel les stagiaires présentent des articles à l’oral. L’objectif de ce jeu est de passer de la mise en scène de l’info à sa mise en page, de pointer les concepts d’animation de l’écriture qui vont servir à sa mise en forme : angle journalistique, plan en pyramide inversée, accroche, message essentiel… (Ça c’est une de mes spécialités hummm) Cette activité fournit en général une bonne « matière première » à retravailler en écriture : ce sont les contenus rédactionnels sur lesquels nous allons travailler. Le M de Motivation est ici au rendez vous, garanti !

    Dans le module 1 de Elearn2, j’ai été interpellé par la notion d’alignement constructiviste et la remarque sur la « Non explicitation des attentes » et : l’importance de « l’explicitation par les enseignants des objectifs » et encore « Le maître-mot est en ce qui me concerne “explicitation“ ».… tout cela a réveillé en moi quelques souvenirs de l’incompréhension de certains participants, lors de précédentes sessions.

    Je me suis rendu compte que mon intention pédagogique n’était pas suffisamment exprimée pour que les stagiaires s’approprient le projet. En effet, ce qui les concerne et les motive surtout est de répondre à la question « Mais comment réaliser un journal avec un public de personnes âgées, dans telle ou telle structure ? » Passée la première étape de mise en appétit avec le plateau télé, la mayonnaise pouvait retomber : les contenus des articles n’étaient pas toujours suffisamment motivants pour soutenir la rédaction et la mise en page.

    Créer de l’appétence avec le I d’Information

    Avec le modèle IMAIP l’idée m’est venue de faire passer la phase Information en amont. Nous avons donc constitué 4 groupes : Conception et Organisation, Animation et Ateliers, Rédaction, Mise en page et illustration. Chaque groupe mène une recherche d’information sur l’un de ces 4 champs dans lesquels se résument tous les aspects de conception d’un journal. J’ai donc proposé aux animateurs que les contenus du plateau télé soient axés sur ces 4 champs. Dans ce cadre de temps aussi court j’ai moi même fourni une bonne partie des supports d’info. Le résultat m’a sauté aux yeux : une appétence directe pour la compréhension des concepts. Les apprenants se sont directement pris au jeu, l’information leur était indispensable pour mener à bien leur tâche : la présentation orale sous forme de plateau télé puis le développement approfondi sous la forme d’articles rédigés à l’écrit. Les ressources théoriques, prises habituellement d’une main molle étaient réclamées, disséquées, surlignées, partagées, un vrai plaisir, partagé !

    Les groupes ont été constitués à partir les centres d’intérêt de chacun et cette dynamique s’est maintenue sur les 3 jours, il y avait pourtant des personnes en difficulté avec l’informatique, je pense que l’énergie du dispositif a fait passer la pilule, c’est vrai, j’oublie, j’avais aussi une équipe formidable 😉

    Sont donc alignés mes objectifs de formateur, les objectifs des stagiaires, les Activités du projet et la Production résultante : un journal portant sur l’Animation Journal auprès des personnes âgées : le Canard’Anim.

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    1. Rétrolien: Alignement constructiviste : cuisiner l’a...